Devenir Conseiller du Commerce Extérieur de la France

Pour qui ?

  • Industriels, agriculteurs, négociants, prestataires de services,
  • Etablis en métropole, dans les territoires d’outre-mer ou à l’étranger,
  • Reconnu pour votre compétence dans les affaires internationales, importation ou exportation,
  • Personnellement contributeur au développement du commerce extérieur ou à la présence internationale de la France,
  • Responsable opérationnelle au sein de l’entreprise.

Quelles sont les conditions ?

  • Etre de nationalité française, de la nationalité d’un autre État membre de la Communauté européenne ou partie à l’accord sur l’Espace économique européen,
  • Etre âgé de soixante-cinq ans au plus à la date de la première nomination,
  • Jouir de vos droits civils et civiques,
  • Avoir une expérience d’au moins 5 ans d’activité et de pratiques dans le domaine de l’économie internationale.

Il conviendra alors de suivre la procédure suivante :

  • Prendre contact et solliciter un entretien avec :

Le conseiller pour les Affaires internationales de la Direccte de votre région, si votre entreprise est domiciliée en France métropolitaine ;

Le directeur de la Dieccte, si votre entreprise est domiciliée dans les DOM-TOM ;

Le chef du service économique régional de votre pays de résidence si vous êtes en activité à l’étranger ;

  • Retourner le dossier, qui vous a été remis, en double exemplaire, dûment rempli, avec l’ensemble des pièces,
  • Attendre la décision de la commission interministérielle d’examen des candidatures (réunions en décembre et juin).

Dans le cas d’une acceptation de votre dossier, vous serez nommé par décret du Premier ministre.

Lorsque votre nomination sera effective, vous devrez adhérer au Comité national des Conseillers du Commerce Extérieur de la France, association qui rassemble l’ensemble des conseillers et constitue le cadre dans lequel vous assumerez vos nouvelles fonctions.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur leur site internet : www.cnccef.org