Actualités
26 avril 2018

« Où sont les femmes du numérique ? », l’analyse de Mounir Mahjoubi

          Les Femmes de l’éco étaient présentes mercredi dernier à La Maison de la Radio, pour assister aux prises de parole des intervenants dans le cadre de la Journée de la Femme Digitale. L’une d’entre elles nous a particulièrement interpellée : l’intervention de Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’état chargé du numérique, sur le sujet des représentations sociales et de la nécessité d’obtenir un équilibre entre les genres dans les métiers du numérique.
 

          Après avoir présenté son rôle et ses objectifs en tant que membre du gouvernement, le Secrétaire d’état a commencé par rappeler que pour la 3ème année consécutive, le nombre de femmes rejoignant une formation liée au numérique est en baisse. Ce constat est inquiétant car cette différence creuse encore les inégalités femmes hommes dans le milieu professionnel : alors que le numérique est l‘un des secteurs offrant les plus belles opportunités en termes de salaire et de progression hiérarchique, les femmes, très minoritaires dans ce milieu, ne profitent pas de ces occasions.

          Cette absence de gente féminine pose également question dans le développement des intelligences artificielles : Mounir Mahjoubi explique très justement que celles-ci étant mises au point par des hommes, ces intelligences artificielles qui vont jouer un rôle de plus en plus important dans notre quotidien ressemblent donc à leurs créateurs, c’est-à-dire les communautés d’ingénieurs très majoritairement masculines. Le danger est donc d’introduire des biais qui se répéteront au sein de la société.

 

 
          Après avoir exposé ce constat alarmant, Mounir Mahjoubi enchaîne sur les causes de ce non engagement des femmes dans le secteur du numérique. Il relate ses visites dans les écoles primaires, durant lesquelles l’inégalité entre les filles et les garçons dans le rapport au numérique ne se fait pas encore sentir, loin de là. Il parle ensuite de ses visites dans les collèges, à la rencontre d’enfants plus âgés de quelques années à peine, où cette fois, la différence est faite : les filles n’expriment plus le souhait de devenir ingénieures ou développeuses comme c’était le cas en primaire. Le constat est donc le suivant : durant leur construction en tant qu’adolescente, des biais de genre se sont mis en place.
 
          Afin d’éliminer ces biais de genre, des solutions peuvent être mises en place : travailler avec les professeurs mais aussi les parents afin d’éliminer la pression sociale qui empêchera les femmes de devenir ce qu’elles souhaitent, présenter aux petites filles davantage de modèles de femmes entrepreneures et notamment dans le digital afin qu’elles puissent elles-mêmes se projeter dans ces rôles, et également donner l’opportunité de la rencontre avec le numérique.
 
          En conclusion à cette intervention marquante, le Secrétaire d’état a offert un message très positif sur les évolutions de la place des femmes dans le numérique afin d’atteindre, enfin, l’égalité réelle entre les genres qui est devenu une nécessité sociale.
          Si vous souhaitez voir ou revoir l’intervention de Muonir Mahjoubi, vous pouvez accéder au Facebook Live des Echos en cliquant sur la photo ci-dessous !