Portraits

filtrer par

Gabrielle Denis, directrice associée et gérante d’Editoile

Gabrielle Denis, directrice associée et gérante d’Editoile
Lauréate
Femme communicante 2014
Entreprise Editoile
Région Aquitaine

Gabrielle Denis est nominée pour le Prix Femme communicante remis par les Trophées des Femmes de l’économie 2014 en région Aquitaine. Elle est directrice associée et gérante d’Editoile.

Du journalisme au numérique

Depuis 5 ans, Gabrielle Denis dirige Editoile, agence de communication web spécialisée en contenu, à Bordeaux, après l’avoir créée. Auparavant, elle a été journaliste pendant 12 ans dans des magazines économiques (Courrier Cadres, L’Entreprise, L’Expansion) à Paris. L’entreprise a connu une évolution constante depuis sa création. Gabrielle Denis a démarré seule. 5 personnes travaillent désormais à ses côtés. Editoile a plus de 30 clients basés en région Aquitaine, Île-de-France et Midi-Pyrénées.

Le temps de Gabrielle Denis se partage entre la prospection commerciale, la gestion administrative et financière et le management. Elle réalise aussi une certaine part de la production.

Les principaux challenges sont de continuer à développer l’entreprise, d’améliorer l’organisation interne pour traiter en équipe un nombre croissant de missions, tout en faisant évoluer constamment l’offre pour s’adapter à l’environnement du web, en perpétuel changement.

La réussite personnelle de Gabrielle Denis au sein de son entreprise est complète : « je suis fière d’avoir créé une entreprise pérenne et d’avoir déjà pu créer 5 emplois. Mais ce qui me motive particulièrement, c’est de participer à l’invention de nouveaux métiers numériques. Développer une entreprise web, après avoir été journaliste print a nécessité une conversion professionnelle complète, avec beaucoup de veille et d’auto-formation. »

Mettre en avant sa réussite pour donner envie à d’autres femmes

Gabrielle Denis, nominée pour le Prix Femme communicante de l’édition des Trophées Aquitaine 2014, veut symboliser la réussite professionnelle des femmes. Elle explique sa motivation : «ce Trophée valorise des exemples de réussite au féminin dans l’entreprise. Or nous avons besoin de modèles positifs de réussite pour donner envie aux femmes de s’épanouir dans leur vie professionnelle, d’avoir de l’ambition. Si cela a été possible pour les lauréates, alors d’autres pourront faire encore mieux ! »

Grâce à sa candidature, Gabrielle Denis a comme projet de développer le profil des femmes de la communication web de la région. En effet, la fibre littéraire pour des métiers tels que blogueuses, rédactrices web, community-managers… s’apprête à prévaloir sur la technique.

Elle a eu l’occasion d’expérimenter personnellement la problématique de la parité. Elle témoigne : «lorsque j’étais salariée, je me suis vue par deux fois refuser une augmentation au prétexte que j’étais « une femme » (dixit !)  L’inégalité persistante de salaires hommes-femmes est celle qui me choque le plus, surtout lorsque les femmes ont plus de diplômes ou d’expériences que les hommes à postes équivalents. Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour briser le plafond de verre. Le plus grave, c’est que les stéréotypes sont aussi inscrits dans la tête des femmes elles-mêmes, qui ont parfois du mal à se valoriser au sein de l’entreprise, à prendre des responsabilités au même titre que les hommes. Des trophées comme les vôtres vont dans le bon sens, car ils donnent des modèles positifs, ambitieux, qui contribuent à faire changer les mentalités. »

En vraie femme communicante, Gabrielle Denis est attentive à toutes les évolutions relatives à son métier. Sa participation aux Trophées des Femmes de l’économie est représentative de ce trait de caractère.