Portraits

filtrer par

Maryline Reuschle, dirigeante du laboratoire Art&Cos

Maryline Reuschle, dirigeante du laboratoire Art&Cos
Lauréate
Entreprise prometteuse 2014
Entreprise Art&Cos
Région Aquitaine

Maryline Reuschle est nominée pour le Prix Entreprise prometteuse, remis par les Trophées des Femmes de l’économie 2014 en région Aquitaine. Elle est dirigeante du Laboratoire Art&Cos.

Une vocation pour l’univers des cosmétiques

Après une expérience au sein du laboratoire L’Oréal, Maryline Reuschle a été admise au Master ISIPCA et a débuté sa carrière professionnelle en travaillant en alternance pendant 2 ans et demi pour la maison Yves Rocher au laboratoire d’application des dérivés parfumés. Une expérience riche qui lui a permis de découvrir le monde de la cosmétique technique, les différents types de textures, les parfums… Elle a ensuite souhaité élargir ses compétences en intégrant une école de Marketing du Luxe en cours du soir, ce qui lui a permis de travailler en parallèle comme responsable marketing pour une marque de niche cosmétique à base de pierres précieuses – Be.O Cosmetics -. Elle a ensuite travaillé pendant 3 ans dans un laboratoire de sous-traitance cosmétique, ce qui lui a permis d’appréhender les différentes étapes du développement d’un produit cosmétique.

Actuellement, Maryline Reuschle est dirigeante du laboratoire de recherche cosmétique Art&Cos.

Ses missions au sein du laboratoire sont diverses : mission commerciale, mission stratégique, recherche et développement de nouveaux produits, réglementation ainsi que mission industrielle. Maryline Reuschle a de nombreux objectifs quant au développement de son entreprise : gérer au mieux la société, les clients et les salariés au quotidien, implanter le laboratoire au niveau national puis international dans un second temps, lui donner la visibilité et la renommée suffisante pour pérenniser l’activité sur le long terme, développer des prestations innovantes et des formules toujours plus créatives pour être en avance sur l’offre commerciale par rapport aux concurrents.

Une candidature pour promouvoir la femme dans les cosmétiques

Maryline Reuschle a une vision large et précise sur la question de la mixité : « selon moi, l’équilibre homme-femme reste une priorité pour une entreprise, chacun apportant son point de vue et ses compétences de façon différente. Je ne dirai pas pour autant que nous sommes équivalents sur tous les points. Le pôle industriel de mon laboratoire est aujourd’hui géré par un homme, ce qui facilite grandement la maintenance des machines, la gestion du stock et la production. Les étapes industrielles demandent un minimum de force et de gestion de la mécanique, et là un homme conserve plus de facilités qu’une femme. A contrario, la gestion quotidienne des clients et des projets restent aujourd’hui gérés par une femme.

Je pense que nous conservons plus de facilités pour désamorcer les conflits, ainsi qu’un sens de l’organisation plus pointu. Enfin, je pense que l’égalité hommes / femmes dans l’entreprise reste importante pour l’équilibre et la bonne cohésion de l’équipe car, selon moi, l’entreprise ne peut pas se développer sans une équipe soudée et motivée.

Les salaires, quant à eux, doivent rester en cohérence parfaite avec les postes et les responsabilités de chacun, et ceci sans aucun rapport avec le sexe de celui ou celle qui détient le poste ! »

En candidatant auxTrophées des Femmes de l’économie 2014, Maryline Reuschle souhaite « faire connaître ma société. Je souhaite avoir l’occasion de présenter mon métier et de positionner le laboratoire en tant que créateur de produits cosmétiques et non simple sous-traitant. Je souhaite également communiquer, au travers de ce concours, sur l’importance de la qualité et de l’éco-conception dans les produits cosmétiques. Enfin, je souhaite montrer que, même en zone rurale et dans une région à forte connotation alimentaire, on trouve des femmes dynamiques chefs d’entreprise qui souhaitent développer leur secteur et créer de l’emploi ! »