Actualités
4 avril 2018

Parole de lauréate: Marjorie Gauthier Deblaise, une femme qui ose

Marjorie GAUTHIER DEBLAISE

Lauréate d’argent du Prix Femme Dirigeante des Trophées des Femmes de l’économie PACA 2017, Marjorie Gauthier Deblaise, directrice achats et supply chain chez Haribo, nous parle de son expérience de lauréate.

 

Quelle est l’histoire de votre entreprise ?

On ne présente plus Haribo ! Haribo France vient de fêter ses 50 ans d’existence. Ça a été un moment fort de son histoire avec de nombreux événements tout au long de l’année.

Et sinon… Hans Riegel Bonn, leader de la Confiserie Sucrée en Europe et plus encore …

Pour quelles raisons avez-vous choisi de candidater aux Trophées « Les Femmes de l’économie » ?

J’ai souhaité candidater parce que je pense qu’il est important de faire découvrir aux nouvelles générations les métiers de la Supply Chain et des opérations. Si nous nous laissons enfermer dans des schémas préconçus de métiers « a priori » dévolus aux hommes, nous ne pourrons nous en prendre qu’à nous-mêmes. Il suffit d’oser !

Quels souvenirs gardez-vous de la cérémonie où vous avez été élue lauréate ?

J’en garde un souvenir extrêmement fort. Pas uniquement au niveau personnel même s’il va de soi qu’être lauréate des Femmes de l’Economie est une grande satisfaction personnelle. Lors de cette cérémonie j’ai été impressionnée par l’énergie et l’enthousiasme qui se dégageait de la salle. La soirée est passée en un éclair mais j’en garde une image lumineuse, à l’image des femmes que j’y ai croisées.

Qu’est-ce que ce Trophée vous a apporté dans votre vie professionnelle / personnelle ?

Ce trophée me conforte dans ma vision des valeurs auxquelles je crois depuis toujours. Bienveillance, entraide, solidarité doivent être les maitres mots de nos réseaux  féminins, car ensemble nous serons toujours plus fortes.

Quels sont aujourd’hui vos projets d’avenir ?

La Supply chain est un domaine en perpétuelle mutation : la clé de sa réussite réside de plus en plus dans la flexibilité et la réactivité de ses équipes et de ses systèmes. Garder une longueur d’avance en capitalisant sur les moyens techniques et organisationnels qui sont les nôtres (ERP, Intelligence Artificielle, Nouvelles Technologies, Pooling … )

Quels conseils souhaiteriez-vous adresser aux femmes qui souhaitent se porter candidates à l’édition 2018 des Trophées ?

Lancez vous  ! Osez ! Car il n’y a que le premier pas qui coûte. Même si la rédaction de votre dossier de candidature peut vous paraître fastidieuse, c’est en fait un excellent exercice qui vous permettra de faire le point et de vous rendre compte des obstacles qu’il vous aura fallu surmonter pour en arriver là. Ni fausse modestie, ni auto contemplation, mais pragmatisme et bienveillance.

 

Une musique qui vous donne la pêche ?

« Can’t stop the feeling » de Justin Timberlake. J’aime à penser que, maintenant que les femmes sont en train de prendre conscience de leur pouvoir, les barrières tomberont de plus en plus et que plus rien n’arrêtera leur volonté de libération !

L’essentiel dans le sac à main d’une femme de l’économie ?

Son carnet d’adresse ! Seule, on ne peut rien, ensemble on peut tout …

Une personnalité qui vous inspire ?

Qui a dit : « La seule limite à la réussite, c’est l’ampleur de vos rêves et la volonté de faire en sorte qu’ils se réalisent » ? Michelle Obama aura été à plus d’un titre une First Lady remarquable. Intelligente, drôle, élégante, généreuse, engagée. Elle a fait campagne pour l’éducation des jeunes filles (Let Girls Learn) et lutté contre l’obésité infantile (Let’s Move !). Cette avocate engagée a usé de sa position de « first lady » pour encourager les femmes et qui plus est les femmes noires à s’engager et à croire en elles. Quel chemin parcouru !

Une œuvre d’art qui vous a marqué ?

Sans hésiter, Guernica de Picasso. Cette œuvre me bouleverse profondément, je suis d’ailleurs restée un très long moment à la contempler, tant j’avais l’impression qu’elle résonnait littéralement en moi : elle symbolise à la fois la violence incarnée dans la guerre et tout ce qu’il faut de courage et d’engagement politique pour en dénoncer les horreurs. Ce que nous essayons toutes de faire, au demeurant.

Une citation à nous partager ?

N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. » Même si Simone de Beauvoir l’a prononcée il y a plus de 50 ans, cette phrase reste malheureusement terriblement d’actualité.