fbpx
Mosaique des femmes à suivre dans la tech en 2020

Pour la 7ème année consécutive, l’association StartHer a publié son classement des femmes les plus inspirantes dans l’univers de la tech.

Entrepreneures, dirigeantes, chercheuses ou encore investisseuses, ces profils de femmes, toujours différents d’une année à l’autre, ont été sélectionnés par StartHer pour une très bonne raison :

« mettre en évidence des femmes talentueuses, aux profils diversifiés, qui sont peut-être pour certaines moins visibles, mais qui méritent d’être reconnues pour leurs contributions à l’entrepreneuriat, l’innovation, la diversité et la technologie. ».

Pour la première fois, ce n’est pas un top 10 mais un top 20 que l’association a dévoilé, une nécessite qu’elle explique par le fait que nous vivons aujourd’hui « une période de changements importants en matière de diversité ».

Découvrez le palmarès de ces rôles-modèles de la tech à suivre en 2020.

Lucie Basch, Fondatrice de Too Good To Go

Fondatrice de la célèbre appli anti-gaspi qui réunit plus de 10,000 partenaires et 5 millions d’utilisateurs à travers 13 pays, Lucie Basch est à seulement 28 ans une figure clé de l’entrepreneuriat engagé pour le monde de demain.

Twitter : @LucieBasch

Elina Berrebi & Alice Albizzati, Partners chez Gaia Capital Partners

Les deux femmes, qui se sont connues à Polytechnique, ont lancé un fonds de 200 millions d’euros dédié au support d’une nouvelle génération d’entrepreneurs responsables en Europe.

Twitter : @ElinaBerrebi & @AlbizzatiAlice

Coralie Chaufour, Directrice Générale France chez Entrepreneur First

Diplômée de Sciences Po et de Harvard, ancienne startuppeuse et consultante, Coralie Chaufour a ouvert l’activité parisienne d’Entrepreneur First, l’un des fonds londoniens les plus célèbres.

Twitter : @CoralieChaufour

Clémence Coursimault & Clémentine Guyon, Co-fondatrices de Karamel

Clémence et Clémentine ont cofondé l’application Karamel, qui a pour ambition d’accompagner le développement des enfants et ados de 0 à 18 ans, en aidant les parents à leur trouver des activités adaptées. Un projet qui a déjà attiré plusieurs investisseurs et permis aux deux cofondatrices de lever des fonds.

Twitter : @C_Coursi & @clementinehoux

Valentine de Lasteyrie, Investisseuse

Business Angel, Associée et Directrice d’investissement chez Fiblac, membre du collectif SISTA, Valentine de Lasteyrie se fait une place de plus en plus importante dans le monde de l’investissement.

Twitter : @VaaalC

Charlotte de Vilmorin, Co-fondatrice de Wheeliz

Tétraplégique de naissance, Charlotte de Vilmorin développe Wheeliz depuis cinq ans, une start-up qui propose un système de location solidaire de voitures adaptées pour les fauteuils roulants pour rendre la mobilité accessible à tous. Wheeliz compte actuellement plus de 10 000 utilisateurs.

Angélique Gérard, Directrice des relations abonnés d’ILIAD

Angélique fait partie des premiers 15 employées chez Free, recrutée alors qu’elle n’avait que 23 ans. Aujourd’hui Directrice des relations abonnés, elle fait partie du comité exécutif et est également très impliquée dans les discussions sur le genre et la diversité. Elle a notamment publié le livre “Pour la fin du sexisme ! Féminisme dans l’ère post #Metoo“.

Twitter : @angelique75008

Joanne Kanaan et Anna Shirinskaya, cofondatrices d’Omini Labs

Les deux chercheuses, spécialisées dans le domaine de la biotech, ont fondé Omini Labs avec un projet très ambitieux : proposer aux professionnels un dispositif capable de fournir des analyses de sang immédiates.

Elham Kashefi, professeure d’informatique quantique

Professeur à l’Université d’Edimbourg et chercheuse CNRS à l’Université de la Sorbonne, Elham Kashefi Elham contribuent aux recherches portées sur la cybersécurité à l’heure du quantique, la cryptographie quantique, ou encore la vérification de l’informatique quantique.

Twitter : @ElhamKashefi

Stéphanie Leplus, Chief Data Officer chez LeBonCoin

Stéphanie Leplus fait partie des rares femmes Chief Data Officer identifiée en France. Au sein du site LeBonCoin, elle dirige une équipe de 40 collaborateurs.

Madeleine Morley & Paola Teulières, Co-fondatrices de Tomojo

Avec leur startup Tomojo, les deux jeunes entrepreneures s’attaquent à un problème qui concerne à la fois l’environnement et l’avenir de l’alimentation. En développant des croquettes aux insectes pour chien et chat, enrichies en protéines, leur offre permet de protéger, entre autres, les ressources de notre planète.

Twitter :  @Mady_Morley & @PaolaTeulieres

Sandrine Murcia, cofondatrice de Cosmian

Sandrine Murica a cofondé Cosmian, une startup qui développe une technologie de chiffrement des données qui permet d’exploiter et d’analyser ces dernières sans entamer leur confidentialité.

Twitter : @mumuparis

Laure Némée, CTO de Mangopay et Leetchi Group

Après avoir mis en lumière Céline Lazorthes, (fondatrice de Leetchi), dans leur tout premier classement, StartHer trouvait essentiel de mentionner cette année la carrière de Laure Némée, CTO du Groupe Leetchi depuis 2010 : « Nous pensons qu’il est temps de souligner également l’immense contribution de Laure et nous pensons qu’elle inspirera de nombreuses autres femmes CTO à venir », explique StartHer

Twitter : @Zazoun

Maeliza Seymour, fondatrice de CodistAI

Trop peu de femmes qui choisissent le métier de développeur. Parmi elles, Maeliza Seymour, qui a par-dessus  fondé CodistAI, une plateforme qui aide les développeurs à explorer et à naviguer dans le code source.

Morgane Sézalory, fondatrice de Sézane

Entrepreneure autodidacte, Morgane Sézalory a fondé en 2013 la startup Sézane, devenue très rapidement un succès e-commerce. Elle est potentiellement la seule fondatrice en Europe à avoir reçu des fonds de General Atlantic, de Klarna ou Doctolib.

Ersilia Vaudo Scarpetta, chef de la diversité à l’Agence spatiale européenne

Astrophysicienne et responsable de la diversité à l’Agence spaciale européenne pour qui elle travaille depuis 1991, Ersilia Vaudo Scarpetta se décrit comme une « scientifique humaniste ». Elle a été attentive, tout au long de sa carrière, à ce que la diversité ait sa place dans le monde de l’aérospatiale.

Twitter : @ersiliascarpett

Back