fbpx
claire gomard apicap women leadership capital

Parce que l’entrepreneuriat féminin est à l’heure actuelle très peu soutenu par les fonds d’investissement, la société de gestion indépendante spécialisée dans le capital-investissement et l’immobilier APICAP vient de lancer Women Leadership Capital, le premier fonds de capital-développement et de capital transmission dédié aux PME & ETI dirigées par des femmes. Derrière cette initiative, l’objectif de créer un éco-système vertueux et bienveillant envers les femmes qui entreprennent. Nous avons souhaité en savoir plus avec Claire Gomard, co-fondatrice de Women Leadership Capital.

De quel constat êtes-vous partis pour lancer Women Leadership Capital ?

L’origine de ce fonds résulte d’un double constat chiffré :

  • Une meilleure mixité, en matière de représentation des genres au sein de l’équipe dirigeante d’une entreprise, améliore ses performances financières et opérationnelles;
  • Un meilleur équilibre femmes-hommes au sein des entreprises apporte un mieux-être et un mieux-vivre au sein des équipes et permet de répondre davantage aux besoins des clients et des consommateurs en étant plus représentatif de la société.

De nombreuses études le prouvent, notamment celles de McKinsey  intitulées « Women matter: ten years of insight on gender diversity » (2017) et « Diversity matters » (2014). Selon cette dernière étude par exemple, augmenter de 10 % la mixité au sein des comités exécutifs accroît de 1,6 point de pourcentage la marge d’EBIT pour la société.

Quelle est la plus-value de ce fonds d’investissement ?

Co-géré en duo par Philippe Pronost et moi-même, ce fonds vise à soutenir les PME et ETI françaises et européennes rentables, dirigées par des femmes, ou à mixité forte dans leurs comités de direction.

Women Leadership Capital a, au regard de sa thèse d’investissement mixité femmes-hommes, un supplément d’âme évident et s’intègre très bien dans un cadre ESG, en particulier sur son volet social et sociétal.

Le fonds a pour ambition de contribuer à son échelle à ces sujets de mixité et d’une place plus équilibrée des femmes dans l’économie qui constituent une évolution sociétale désormais fortement portée par certains acteurs privés et publics. 

Comment expliquez-vous qu’à l’heure actuelle, aussi peu d’entreprises dirigées par des femmes aient accès au financement par capital investissement ?

Sur les 4 000 sociétés actuellement soutenues par des fonds de capital-développement et capital-transmission (Arx Corporate Finance, Novembre 2019), environ 3 % seulement sont dirigées par des femmes avec un rôle de DG ou PDG (Diane, Novembre 2019).

C’est évidemment trop peu, au regard de la représentation des femmes DG et PDG de PME qui représentent 15 % des 60 00 PME réalisant un chiffre d’affaires entre 5 et 100 millions de chiffre d’affaires, et très loin de la représentation des femmes sorties de grandes écoles (49 % pour les écoles de commerce, et environ 30 % pour les écoles d’ingénieur).

Les raisons en sont multiples et très bien expliquées dans le rapport de l’Institut Montaigne « Agir pour la parité, performance à la clé ».

Pouvez-vous nous dire un mot sur les Clubs WLC ? 

Women Leadership Capital veut mettre en œuvre un capital-investissement plus humain et attentif. Il offre aux dirigeantes un espace unique pour développer leur leadership, ainsi que leurs relations professionnelles et renforcer leur position de marché. Ainsi, nous développons un accompagnement actif via du mentoring, un Club propre, le Club Women Leadership Capital, et un Indice propre, notre Apicap Performance Mixity Index.

Avec l’organisation de Clubs WLC dans les grandes villes françaises et internationales en Europe et avec la nomination d’Ambassadeurs et d’Ambassadrices en région, Women Leadership Capital se veut être un acteur du capital-investissement de proximité avec une approche régionale très forte.

Ce Club se réunit tous les mois et permet à ses membres de s’entraider. Il rassemble à chaque fois 10 à 15 dirigeantes et dirigeants de sociétés réalisant entre 5 et 100 millions d’euros de chiffre d’affaires, ainsi que des managers de grands groupes souhaitant reprendre une société avec le soutien d’un fonds d’investissement. Les participants partagent les mêmes intérêts : une ambition forte de développer sa société, le souhait de confronter ses best practices et celui de trouver des solutions ensemble sur des problématiques partagées.   

Quelles sont les ambitions de Women Leadership Capital et comment prendre part au projet ?

Nous avons pour ambition d’accompagner dix à quinze PME et ETI situées en France ou en Europe réalisant entre 5 et 100 millions d’euros de chiffre d’affaires ces 10 prochaines années. Ces sociétés doivent être rentables et en croissance et nous investissons, en majoritaire ou en minoritaire, des montants compris entre 8 et 20 millions d’euros en capital-développement ou en capital-transmission, mais pas en capital-risque.  Nous n’avons pas d’angle sectoriel particulier et restons un fonds généraliste avec des expertises notamment dans huit secteurs: services aux entreprises, santé, biens de consommation, distribution spécialisée, industrie, tech & software, services à la personne et agroalimentaire. 

La société doit être dirigée soit par une femme directrice générale, présidente directrice générale, présidente, membre du directoire, ou actionnaire significative, soit par un comité de direction avec une mixité jugée satisfaisante (dans lequel chaque genre, homme ou femme, doit représenter au moins 30 % de l’effectif total).

Aussi, nous sommes à l’écoute des dirigeantes-repreneuses ou d’équipes de management repreneurs avec une mixité jugée harmonieuse (en nombre et en fonction exercée), souhaitant reprendre à nos côtés une PME en transmission ou des actifs ou filiales de groupes (carve-out, spin-off).  Nous visons un objectif de levée de ce fonds de 150 à 200 millions d’euros, auprès d’institutionnels, de corporates, de family offices comme de dirigeants et dirigeantes de sociétés. Outre leur investissement dans le fonds, les personnes désireuses de prendre part au projet sont évidemment les bienvenues pour faire partie du Club Women Leadership Capital et contribuer à l’animer et à le faire vivre à nos côtés.

Back