Actualités
5 novembre 2014

Bouvet Ladubay : pour des femmes qui pétillent

Ne parlez pas de champagne à Juliette Monmousseau, directrice générale de Bouvet Ladubay ! En Pays de la Loire, ce que l’on produit, c’est du « brut de Loire ». Question d’appellation et de terroir, et c’est d’ailleurs ce terroir qui a fondé la maison, il y a plus de… 100 ans ! Tout se fait donc dans le respect des traditions. « Nous produisons un vin effervescent selon la méthode traditionnelle », indique à ce titre Juliette Monmousseau. Un vin fin, élevé en fût de chêne, et décliné en de multiples collections.

 

C’est d’ailleurs l’une de ces gammes qui sera proposée aux candidates lors du cocktail de la Finale des Territoires des Femmes de l’Economie, la gamme « mademoiselle Ladubay ». Une demoiselle un peu particulière, puisqu’il s’agit d’un hommage à Célestine Ladubay, créatrice de la firme !

« Bouvay Ladubay a été développé en 1851 par Etienne Bouvay et son épouse », retrace Juliette Monmousseau. « Il y a vingt-cinq ans, nous avons créé la gamme « mademoiselle Ladubay « , dédié à cette épouse, cette femme du XIXème siècle qui était elle-même entrepreneur. » La boucle est bouclée !

 

Car pour cette brillante femme d’affaires, aussi impliquée que peuvent l’être les candidates, les femmes ont leur rôle au sein de l’entreprise. « Il nous a semblé intéressant de travailler avec les Femmes de l’Economie », relate-t-elle. « Chez nous, l’égalité homme/femme est bien présente. Il y a chez Bouvet Ladubay une multiplicité des métiers. Ici, c’est naturel : chacun a son rôle. L’ensemble fait l’équipe. Je me suis même rendue compte que la part des femmes est plus importante ! »

AG

Mademoiselle Ladubay