Actualités
4 octobre 2016

Retour sur la Conférence sur la Féminisation des Conseils d’Administration

 

Conférence des Trophées Les Femmes de l'économie Grand Ouest 2016

Conférence des Trophées Les Femmes de l’économie Grand Ouest 2016

Le vendredi 30 septembre dernier avait lieu la 5ème édition des Trophées Les Femmes de l’économie Grand Ouest, au Palais des Congrès Altantia de la Baule.

En ouverture de cette journée, 3 femmes d’exception étaient présentes pour la conférence sur la Féminisation des Conseils d’Administration. Animée par Laurence Renaud, Direction communication de la Caisse d’Epargne Bretagne Pays de Loire, elle a permis à Madame la Deputee de Moselle, Marie-Jo Zimmermann, co-auteure de la Loi Copé-Zimmermann, Anne Blanche, Associée audit de Deloitte & Associés, ainsi qu’à Sophie Etchandy-Stabile, Directrice Générale HotelServices France de s’exprimer sur le sujet avant de répondre aux questions de l’audience.

La loi Copé-Zimmermann du 27 janvier 2011 a été la base d’ouverture des débats, puisqu’elle a pour objectif d’instaurer la présence d’au moins 40% de femmes dans les Conseils d’Administration des entreprises ou encore des organisations syndicales Sa création, Marie-Jo Zimmermann en a donc rappelé la genèse, notamment le constat qu’il n’y avait que 8% de présence féminine dans les Conseils d’Administration, au début de la décennie en France. Cette législation a donc été votée pour pallier à ce manque d’égalité entre les deux sexes. Marie-Jo Zimmermann a d’ailleurs affirmé qu’« « Une gouvernance mixte est une gouvernance efficace » et que cela s’ancrait de plus en plus dans la conscience collective.

Pour, Anne Blanche, en véritable militante pour la féminisation des Conseils d’Administration a mise en évidence que le fait que seulement 48% des entreprises avaient une femmes dans leur CA en France. Elle prône davantage de diversité dans ces derniers et pour cela, préconise la formation des femmes qui s’apprêtent à briguer un ou plusieurs mandats. De plus, bien qu’elles soient tout à fait compétentes pour y participer, les femmes doivent se frayer un chemin jusqu’au siège des Conseils et peuvent souffrir du manque de confiance de la Présidence, qui préfère ajouter un membre féminin au Conseil d’Administration au lieu d’y enlever la place d’un homme.

Cependant, « chaque CA est un collège différent », c’est pourquoi Sophie Etchandy-Stabile possède 3 mandats dans des Conseils d’Administration. Elle en a souligné la richesse, comme la possibilité de découvrir d’autres entreprises, celles de partager son expertise et d’apprendre de nouvelles pratiques professionnelles. La Directrice Générale HotelServices France a mis en évidence le « désastre managérial » que représente une entreprise qui exerce peu en faveur de la mixité et surtout la nécessité de faire appliquer la loi Copé-Zimmermann au niveau opérationnel, dans les comités exécutifs.

Retrouvez ici la conférence sur la « Féminisation des Conseils d’Administration » des Trophées Les Femmes de l’économie Grand Ouest 2016.