Actualités
9 décembre 2016

« To all incredible women who strive for excellence » : la lettre engagée de Serena Williams

Serena Williams

C’est pour témoigner de l’ampleur du sexisme qui touche le monde sportif, que la championne de tennis Serena Williams a signé une lettre ouverte dans le Porter Magazine, à l’occasion d’une édition consacré aux femmes influentes. Un message qu’elle a également partagé à ses fans sur son compte Instagram dimanche dernier.

Adressée à « toutes les femmes incroyables qui visent l’excellence », Serena aborde dans sa lettre son combat pour l’égalité des sexes. Malgré ses 38 titres au grand chelem, la star du tennis a subi le sexisme, omniprésent dans le monde sportif. Pour montrer l’exemple aux femmes et aux filles du monde entier, elle les incite à rêver grand et à inspirer le courage aux prochaines générations.

Son rêve à elle, elle le poursuit depuis l’âge de 3 ans : devenir le meilleur joueur de tennis du monde, pas le meilleur joueur de tennis « féminin ».

Stay encouraged Sisters ✊🏿✊🏻✊🏼✊🏾✊🏽

A photo posted by Serena Williams (@serenawilliams) on

« À toutes les femmes incroyables qui visent l’excellence,

Quand j’étais petite, j’avais un rêve. Je suis sûre que vous aussi. Mon rêve n’était pas celui des enfants classiques. Mon rêve était de devenir le meilleur joueur de tennis au monde. Pas le meilleur joueur de tennis « féminin » du monde.

J’ai eu la chance de grandir dans une famille qui m’a soutenue et m’a encouragée à poursuivre mon rêve. J’ai appris à ne pas en avoir peur. J’ai appris à quel point il est important de se battre pour ses rêves, et plus encore de rêver grand. Mon premier combat a commencé quand j’avais trois ans et je n’ai jamais cessé de me battre depuis.

Mais comme nous le savons, trop souvent, les femmes ne sont pas assez soutenues dans la poursuite de leur rêve ou sont même découragées. J’espère, qu’ensemble, nous pourrons changer cela. Pour moi, il s’est agi de résistance. Ce que les autres considéraient comme un défaut ou un inconvénient (ma couleur, mon sexe), je l’ai embrassé entièrement pour réussir. Je n’ai jamais laissé qui ou quoi que ce soit me définir moi ou mon potentiel. J’ai toujours contrôlé mon futur.

Donc, quand le sujet de l’égalité salariale ressort, cela me frustre. Parce que, comme vous, j’ai travaillé aussi dur et fait les mêmes sacrifices qu’un homme. Je n’accepterais jamais que ma fille soit moins bien payée que mon fils pour le même travail. Tout comme vous.

Comme nous le savons, les femmes doivent briser beaucoup de barrières pour trouver le chemin du succès. Une de ces barrières est la manière dont on nous rappelle constamment que nous ne sommes pas des hommes, que c’est une faille. Les gens disent de moi que je suis une des « meilleures athlètes féminines du monde ». Est-ce qu’ils disent que LeBron James est un des meilleurs athlètes masculins du monde ? Et Tiger Wood ? Et Roger Federer ? Pourquoi pas ? Ils ne sont clairement pas des femmes. Nous ne devrions jamais laisser cela passer. Nous devrions être jugés pour nos réussites, et non pour notre genre.

Pour tout ce que j’ai réussi dans la vie, je suis heureuse d’avoir fait l’expérience des hauts et des bas du succès. J’espère que mon histoire, et la vôtre, inspirera les jeunes femmes ; qu’elles soient encouragées à faire de grandes choses et à suivre leurs rêves avec une ténacité inébranlable. Nous devons continuer à rêver grand. En faisant cela, nous inspirerons la prochaine génération à être aussi courageuses. »