Actualités
19 août 2014

Et le « prix Nobel » des maths est attribué à… une femme !

Pour la première fois, la médaille Fields a été décernée à une femme : Maryam Mirzakhani, diplômée d’Harvard.

Créée en 1936, elle est considérée comme « la médaille internationale pour des découvertes exceptionnelles en mathématiques ».

Décernée tous les quatre ans, elle a été remise, avec trois autres mathématiciens, à Maryam Mirzakhani. Américaine d’origine iranienne, elle naît à Téhéran en 1977 et intègre l’Université Sharif, la plus prestigieuse d’Iran, avant d’obtenir son doctorat à Harvard en 2004.

 

Une spécialiste des formes géométriques inhabituelles

Maryam Mirzakhani s’est spécialisée dans ce domaine au cours de ses années d’études. Elle a notamment découvert de nouvelles façons de calculer les volumes d’objets avec des surfaces hyperboliques, comme par exemple une selle de cheval !

Honorée et heureuse que cela encourage d’autres femmes scientifiques et mathématiciennes, la première femme lauréate de la médaille Fields avait auparavant été récompensée de prix tout aussi prestigieux, comme le prix Blumental pour l’avancement de la recherche en mathématique pure en 2009, et le prix Satter de l’American Mathematical Society en 2013.

 

La médaille Fields véritable « prix Nobel » des maths

Créée il y a 78 ans par le mathématicien canadien John Charles Fields afin de récompenser une exceptionnelle avancée dans ce domaine, 56 médailles ont depuis été décernées à des chercheurs de moins de quarante ans représentant 17 nationalités différentes. La France est l’un des pays les mieux récompensés avec 12 médailles, dont la dernière a été décernée au franco-brésilien Artur Avila, Directeur de recherche au CNRS cette année.

En gagnant ce prix, Maryam Mirzakhani ouvre donc la voie aux femmes dans une discipline où elles sont très peu représentées : elles les encouragent ainsi à oser faire carrière dans les mathématiques !

 

topelementMaryam Mirzakhami lors de la cérémonie de remise de la médaille Fields