Actualités
14 septembre 2017

Inge Kerkloh-Devif : « L’éducation a un véritable impact sur la parité »

Inge Kerkloh Devif

Entretien avec Inge Kerkloh-Devif, Executive Director de HEC Paris Executive Education et Partenaire national des Trophées « Les Femmes de l’économie ».

  • Quelles sont les grandes étapes de votre parcours professionnel ?

Allemande d’origine, j’ai suivi des études supérieures en Allemagne et j’ai commencé ma carrière dans l’industrie, à des postes de marketing stratégique et ensuite de Business Development, Direction de filiales à l’étranger, Direction de Business Unit. Une carrière relativement classique pendant presque 13 ans. Ensuite, la passion de l’Education m’a fait changer de secteur et j’ai commencé il y a maintenant un peu plus de 6 ans à travailler dans l’Enseignement Supérieur, tout d’abord en dirigeant la formation continue de Sciences Po Paris et depuis 4 ans à HEC Paris, où je dirige le développement de l’activité Executive Education dans le monde.

  • Quel rôle joue l’Executive Education dans la lutte contre les inégalités professionnelles entre les femmes et les hommes ?

L’éducation a un véritable impact sur la carrière des femmes mais aussi sur la parité. Chez HEC Paris Executive Education, nous formons 8000 dirigeants par an, dans le monde entier. Lorsque les femmes franchissent un certain cap, en moyenne après 10 à 15 ans d’expérience professionnelle, certaines font le choix de revenir sur les bancs de l’école. Nous travaillons donc avec beaucoup de femmes dirigeantes pour les former à l’entreprise de demain. Quand on voit la façon dont nos EMBA accélèrent la carrière et facilitent la prise de responsabilités, cela nous donne envie d’encourager les femmes à intégrer ces programmes qui les aideront à intégrer des postes à hautes responsabilités. D’ailleurs, toutes les formations que nous proposons en Executive Education sont à temps partiel, ce qui permet de combiner travail, famille et éducation. Cependant, à l’heure actuelle, les femmes ne représentent que 35% en moyenne de notre effectif global. Voilà pourquoi nous soutenons aujourd’hui les Femmes de l’économie, pour apprendre aux femmes à se lancer, les pousser à faire les bons choix et enfin dépasser ce plafond de verre.

  • Quels conseils pourriez-vous donner aux femmes qui souhaitent booster leur carrière ?

Apprendre à oser ! Il faut avant tout se libérer de toutes les barrières que l’on se met soi-même. Il n’y a que peu de différence en matière de gestion de carrière, c’est ce qu’on appelle gender independant. Enfin, avoir accès à des réseaux féminins peut également aider à faire évoluer sa carrière. On y trouve du soutien, on échange et on apprend les unes des autres, toujours avec cette notion d’exemplarité qui est essentielle pour progresser.

  • Quelles valeurs rapprochent HEC Paris Executive Education des Femmes de l’économie ?

Le fait d’encourager de nouvelles générations de femmes à prendre des postes à hautes responsabilités rapprochent nos deux entités. De même que la notion de réseau, l’exemplarité et bien sûr, la parité. A travers ses formations, HEC Paris encourage les femmes à oser prétendre à de hautes fonctions. Quant aux Femmes de l’économie, elles mettent en lumière ces femmes, en récompensant leur profil et leur carrière. Nos actions sont complémentaires et contribuent à porter haut et fort les valeurs du leadership au féminin.