Actualités
13 août 2015

« Le sport n’oppose pas, il rassemble »

Interviewée par la FFSE (Fédération Française de Sport en Entreprise), Laura Frati Gucci, présidente de l’Association Mondiale des Femmes Chefs d’Entreprise (FCEM) évoque l’importance de faire du sport au travail. Intéressée par le sport automobile et le rugby, cette ancienne membre de l’équipe nationale italienne de softball, compte bien faire changer les mœurs, en soulignant l’intérêt du sport en entreprise.

Sport au travail : un équilibre hommes-femmes ?

Le sport en entreprise permet de tendre vers une égalité entre « collègues hommes-femmes ». Outre installer une cohésion de groupe et de « souder les équipes », cela permet d’appréhender cette relation différemment.
Lors d’une pratique sportive, les hommes et les femmes sont mis sur un pied d’égalité. Les hiérarchies n’existent plus. Les clivages sont effacés.
Effectivement, ce qui prime dans le sport, c’est le dépassement de soi, surpasser ses limites. Partant de ce postulat, les hommes et les femmes possèdent la même approche et sont donc confrontés aux mêmes challenges. Ce qui permet de les souder, au lieu de les mettre en compétition.

Le sport transmet les valeurs de l’entreprise

Certains sports apportent des valeurs fondamentales au monde du travail. De cette façon, la présidente de FCEM met en évidence que le simple fait de pratiquer un sport en entreprise permet différents bénéfices.
En effet, le sport regroupe certaines valeurs telles que la recherche de performance, l’esprit d’équipe, la solidarité, …
Valeurs que l’on retrouve en entreprise et qui ont une importance primordiale pour la bonne santé de celle-ci et de ses salariés.

Femmes Chefs d'Entreprises Mondiales