Actualités
9 janvier 2014

L’Incubateur June : quand la télé s’invite dans la nouvelle réalité féminine

A première vue, il y a de quoi être surpris : peu de points communs, en effet, entre une émission de télé réalité et l’entrepreneuriat féminin. Et pourtant, c’est sur ce paradoxe que mise June TV (anciennement Filles TV) pour élargir et fidéliser sa cible de téléspectatrices.

Le concept est simple : depuis le 6 janvier en première partie de soirée, le parcours filmé de cinq jeunes entrepreneures sera offert aux téléspectatrices et pourra, peut-être, éveiller leur propre envie de se lancer dans un tel projet. Un jeu-concours est d’ailleurs organisé en ce sens par June TV et la société de production de l’émission, She is the Boss Innertainment, a clairement pour objectif de susciter des vocations grâce à cette émission.

Sous la houlette de professionnels aguerris et motivés : Hadj Khelil (Bionoor), Céline Lazorthes (Leetchi), Michel de Rovira (Michel et Augustin) ou encore Gabriella Corthes (Antik Batik), les cinq candidates seront ainsi coachées jusqu’à l’aboutissement de leur projet, à l’issue de l’émission qui durera quatre mois.
Hadj Khelil déclare : « Les femmes sont aujourd’hui un réservoir de valeur ajoutée inexploité. Or la reprise de la croissance passera notamment par l’entrepreneuriat féminin. » Toute la problématique de l’émission est ainsi exposée : permettre à de jeunes professionnelles de lancer leur projet d’entrepreneuriat en profitant de la nouvelle tendance des accélérateurs d’entreprise, qui consistent en l’accompagnement des jeunes entrepreneurs, et l’élargissement de leur réseau.

L’émission, qui appartient à la télé réalité, détient également certaines caractéristiques de ce genre télévisuel : les candidates seront ainsi exposées à la baisse de motivation, aux doutes, aux critiques acerbes mais constructives de leur coach. « Evidemment, nous ne sommes pas parvenus à un résultat abouti en quatre mois. Mais nous avons eu le temps de leur transmettre l’essentiel : l’amour de l’entreprise », poursuit Hadj Khelil.

Il ne nous reste donc plus qu’à découvrir ces cinq entrepreneures tous les lundis soir depuis le 6 janvier et à palpiter au gré du développement de leurs parcours professionnels, en rêvant, que d’autres femmes, boostées par une telle émission, puissent, elles aussi, concrétiser leur propre projet.

 

Les participantes à l’Incubateur June.