Actualités
25 janvier 2016

Nicole Etchegoïnberry accélère la mixité

Nicole Etchegoinberry, Présidente du Directoire de la Caisse d'Epargne Loire-Centre et Marraine des Femmes de l'économie 2016Très convaincue par le concept entrepreneuriat au féminin, et en parallèle d’une carrière professionnelle menée avec brio, Nicole Etchegoïnberry s’investit avec beaucoup de passion et d’énergie pour aider les femmes à s’épanouir professionnellement.

En 2014, elle découvre « Les Femmes de l’économie » en participant à la Finale du 28 novembre à Lyon. L’année suivante, Nicole Etchegoïnberry souhaite implanter les Trophées en région Centre-Val de Loire et accepte d’être la marraine de cette première édition. Un rôle d’exemplarité qui va comme un gant à cette femme qui s’est véritablement donné pour mission d’ouvrir la voie et montrer que rien n’est impossible !

Cette année, Nicole Etchegoïnberry poursuit son équipée avec la Communauté des « Femmes de l’économie » en devenant la Marraine nationale.

 

Une ligne droite dans le secteur bancaire

Après un doctorat en informatique, elle démarre sa carrière dans cette branche, puis, très vite, bifurque vers le secteur de la banque. S’en suivent alors des années à gravir petit à petit les échelons et à se faire une place parmi des postes de cadre dirigeant puis de dirigeant.

En 2009, elle candidate et est élue Présidente du directoire de la Caisse d’Epargne Loire-Centre. Un aboutissement et une fierté personnelle puisqu’elle est la première femme à obtenir ce poste au sein de la Caisse d’Epargne. « En tant que dirigeante d’établissement bancaire, on est aujourd’hui seulement six femmes, donc il y a encore beaucoup de travail à faire en ce sens », regrette-t-elle.

 

L’importance de réseauter

Depuis qu’elle a réalisé son rêve en devenant Présidente du directoire de la région Loire-Centre, Nicole Etchegoïnberry s’est pleinement impliquée pour les femmes du groupe Caisse d’Epargne, notamment en créant l’association « Les Elles de BPCE ».

« Je souhaite accélérer la mixité pour que des femmes prennent des postes à responsabilité. Selon moi, cela passe par la mise en place de réseaux de femmes dans chacun des 40 établissements bancaires du groupe », explique-t-elle. Depuis 2012, l’association a permis la création de 30 réseaux de femmes et quatre autres sont en cours. Reste six établissements à doter d’un tel dispositif.

« Je ne défends pas une cause, je revendique juste l’épanouissement professionnel des femmes au même titre que celui des hommes. On a des femmes de talent et cela serait dommage de se priver de tous ces profils et de leurs compétences », ajoute-t-elle.

Nicole Etchegoïnberry est également au cœur de Financi’Elles, la fédération de réseaux de promotion de la mixité du secteur de la banque, de la finance et de l’assurance. De par son rôle de Présidente, Nicole Etchegoïnberry participe à l’évolution de son établissement, véritable acteur économique, financier, sociétal, culturel et sportif de sa région. Toutefois, la Présidente ne lie pas forcément son avenir à la région Loire-Centre et n’exclut pas l’idée de retourner dans son sud-ouest d’origine. Peu importe où elle se trouvera, elle continuera dans tous les cas d’aider à développer l’entrepreneuriat au féminin pour mettre les femmes en avant leur faire prendre conscience qu’elles doivent lever les freins qu’elles se mettent toutes seules.