Actualités
23 août 2013

Laëtitia Macleod – Une couturière qui a du nez

Licence de biochimie en poche, Laëtitia Macleod travaille un temps chez Sanofi, puis dans une entreprise d’arômes alimentaires où elle apprend à créer des parfums. Mais le statut de salariée ne lui convient pas. En 1997, elle crée ses premières robes de mariées sur-mesure pour des copines. Forte de son succès, le hobby devient une entreprise, et Laëtitia Macleod ouvre un magasin éponyme, en 2002.

« Je ne travaille qu’avec des produits français : soie, organza, dentelle de Calais… les plus belles matières du monde », précise-t-elle. Mais cela ne lui suffit pas pour se distinguer de la concurrence. Elle a alors une idée. « Je crois beaucoup en la mémoire olfactive. J’ai donc décidé de créer mon propre parfum afin d’associer le jour unique du mariage à une odeur. » Et ça marche. Laëtitia Macleod s’est aujourd’hui fait un nom qui résonne jusqu’à La Réunion. Un succès qu’elle doit à sa capacité pour le multitâches, explique-t-elle. « Ne faire que des études de couture ne suffit plus. Etre à son compte et travailler sept jours sur sept n’est pas facile et encore moins pour une femme mère de famille qui débute. » A.H.L.

Laëtitia Macleod, nominée Femme Chef d’Entreprise Aquitaine 2013.

Laëtitia Macleod